Maintenant que le ciel…

Madrigaux, amours et choeurs brisés

Hor che’l ciel e la terra e’l vento tace,
e le fere e gli augelli il sonno affrena,
notte il carro stellato in giro mena
nel suo letto il mar senz’onda giace;
veglio…

Maintenant que le ciel, et la terre,
et le vent se taisent,
Et que le sommeil retient bêtes et oiseaux,
Que la nuit mène en cercle son char constellé,
Que la mer gît sans remous dans son lit ;
Je veille…

 

 

 

 

Maintenant que le ciel… Hor ch’el ciel… ainsi commence l’un des plus célèbres madrigaux de Claudio Monteverdi composé sur un poème de Pétrarque, qui éclate les voix dans l’espace. Éclat de poésie où le cœur se brise de douleur et de joie. Autour d’œuvres vocales en solo, en chœurs de cinq, douze, trente voix, de Monteverdi, Gabrieli et Gastoldi, l’ensemble vocal et instrumental « À bout de souffle » propose un moment baroque, cosmique, violent et fragile… un univers vigoureux et sensible… actuel !

Distribution

Direction musicale : Stéphane Delincak
Mise en scène : Patrick Abéjean
Costumes : Sohüta
Création lumière : Marion Jouhanneau

Soprano solo : Anne-Laure Touya
Chœur « À bout de souffle », 40 chanteurs
Ensemble instrumental baroque « À bout de souffle » :
Premier violon : Martine Tarjabayle
Second violon : Jennifer Lutter
Violoncelle : Cristelle Costes
Cornet : Philippe Matharel
Sacqueboute : Roberto Andriollo
Orgue / clavecin : Didier Borzeix
Théorbe / guitare baroque : Patrick Vivien

Programme

Giovanni Gabrieli (1553-1612) :
Lieto godea, double choeur à 8 voix, 1587
Amor, dove mi guidi, triple choeur à 12 voix, extrait des Dialoghi, 1590

Cristofano Malvezzi (1547-1597) :
O fortunato giorno, sept choeurs à 30 voix, extrait des intermèdes pour La Pellegrina, 1589

Luca Marenzio (1553-1599) :
Chi dal delfino aita, choeur à 6 voix, extrait des intermèdes pour La Pellegrina, 1589

Giovanni-Giacomo Gastoldi (1555-1609) :
T’amo mia vita
Nasce la fiamma mia
Madrigaux à double choeur à 8 voix extraits des Concenti Musicali con le sue sinfonie,
édition moderne inédite, 1604

Claudio Monteverdi (1567-1643) :
Ecco mormorar l’onde, madrigal à 5 voix,1590
Si, ch’io vorrei morire, madrigal à 5 voix, 1603
Questi vaghi concenti, madrigal pour double choeur à 9 voix et instruments, 1605
Prologue et extrait de l’Acte I de l’Orfeo, pour soprano solo, choeur et orchestre, 1607
Lamento della ninfa pour voix seule et choeur d’hommes, 1638
Hor ch’el ciel e la terra, madrigal à 6 voix et instruments, 1638
Air d’Octavia, Disprezzatta Regina, extrait de L’incoronazione di Poppea, 1643

Partenaires